Que faire à Bangkok en 5 jours ?

Ne manquer ni les temples, ni les palais

Si vous êtes dans un périple de plusieurs semaines, vous aurez sans doute la possibilité de vous accorder quelques jours de visite dans la capitale. On vous a parlé des temples aux centaines de Bouddhas en or alignés devant les fidèles, car oui, à Bangkok, les temples, la ville en compte pas moins de 400, sont loin d'être des attractions à touristes. Ce sont avant tout des lieux de pèlerinage sacrés pour le bouddhisme, la religion dominante dans le pays. Les palais royaux sont eux aussi tellement finement ouvragés, tellement riches de dorures et d'incrustation de pierres et de bois précieux que tout ce faste vous fera tourner la tête. 

Essayer d’avoir une vue d’ensemble de cette fourmilière humaine 

Mais pour découvrir ce Bangkok traditionnel, il vous faudra bien passer le Bangkok ultra-moderne, soit en empruntant le Skytrain, sorte de métro aérien qui semble miraculeusement enjamber la ville et ses éternels embouteillages, soit en optant pour le taxi (choisir un taxi qui veut bien utiliser son compteur, sans quoi vous ne savez absolument pas ce que vaut le trajet que vous effectuez). Le tuk-tuk bariolé fait rêver, mais si vous vous laissez faire, vous paierez 500 baths pour une course qui n'en coûterait que 80 au compteur d'un taxi et vous serez en prise directe avec l'énorme pollution des embouteillages.Vous pénétrerez dans des centres commerciaux géants où tout se vend, mais où l'on ne négocie pas, vous grimperez tout en haut des buildings pour admirer la skyline depuis le rooftop, expérience so chic où vous croiserez tout le gratin de la ville et de nombreux touristes. 

Comprendre que c’est dans le dédale de ses rues que l’on vit vraiment Bangkok

Il vous faudra vous perdre dans les nombreux « soi », des ruelles qui grouillent toutes d'activités, de marchand ambulant de beignets, de brochettes, de vapeur, de brioches... Vous goûterez à toutes les saveurs de la Thaïlande pour quelques cents, et il est franchement rare d'attraper la tourista (à moins de consommer des crudités non lavées) car la plupart du temps, tout est très frais, la seule chose dont vous devrez légitimement vous méfier, c'est le piment dans les plats, et dans la rue, pas moyen de demander « no spicy », mais l'aventure vaut d'être vécue comme en témoignent des centaines de voyageurs.Enfin ne quittez pas Bangkok sans avoir fait l'expérience de ses night-clubs, c'est une capitale mondiale de la fête. 


Ces articles pourraient vous intéresser :

Evènements à venir à Bangkok

Bangkok que faire

Marché du week-end de Chatuchak

Menu
Mon lastminute.com Besoin d'aide ?
Réservation 01 76 54 73 82 Prix d’un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur Politique de confidentialité
Homepage Où partir en vacances On part où ce weekend Que faire Conseils voyageurs Que faire à Paris ce week-end lastminute.com

Que faire à Bangkok en 5 jours ?

Ne manquer ni les temples, ni les palais

Si vous êtes dans un périple de plusieurs semaines, vous aurez sans doute la possibilité de vous accorder quelques jours de visite dans la capitale. On vous a parlé des temples aux centaines de Bouddhas en or alignés devant les fidèles, car oui, à Bangkok, les temples, la ville en compte pas moins de 400, sont loin d'être des attractions à touristes. Ce sont avant tout des lieux de pèlerinage sacrés pour le bouddhisme, la religion dominante dans le pays. Les palais royaux sont eux aussi tellement finement ouvragés, tellement riches de dorures et d'incrustation de pierres et de bois précieux que tout ce faste vous fera tourner la tête. 

Essayer d’avoir une vue d’ensemble de cette fourmilière humaine 

Mais pour découvrir ce Bangkok traditionnel, il vous faudra bien passer le Bangkok ultra-moderne, soit en empruntant le Skytrain, sorte de métro aérien qui semble miraculeusement enjamber la ville et ses éternels embouteillages, soit en optant pour le taxi (choisir un taxi qui veut bien utiliser son compteur, sans quoi vous ne savez absolument pas ce que vaut le trajet que vous effectuez). Le tuk-tuk bariolé fait rêver, mais si vous vous laissez faire, vous paierez 500 baths pour une course qui n'en coûterait que 80 au compteur d'un taxi et vous serez en prise directe avec l'énorme pollution des embouteillages.Vous pénétrerez dans des centres commerciaux géants où tout se vend, mais où l'on ne négocie pas, vous grimperez tout en haut des buildings pour admirer la skyline depuis le rooftop, expérience so chic où vous croiserez tout le gratin de la ville et de nombreux touristes. 

Comprendre que c’est dans le dédale de ses rues que l’on vit vraiment Bangkok

Il vous faudra vous perdre dans les nombreux « soi », des ruelles qui grouillent toutes d'activités, de marchand ambulant de beignets, de brochettes, de vapeur, de brioches... Vous goûterez à toutes les saveurs de la Thaïlande pour quelques cents, et il est franchement rare d'attraper la tourista (à moins de consommer des crudités non lavées) car la plupart du temps, tout est très frais, la seule chose dont vous devrez légitimement vous méfier, c'est le piment dans les plats, et dans la rue, pas moyen de demander « no spicy », mais l'aventure vaut d'être vécue comme en témoignent des centaines de voyageurs.Enfin ne quittez pas Bangkok sans avoir fait l'expérience de ses night-clubs, c'est une capitale mondiale de la fête. 


Ces articles pourraient vous intéresser :

Evènements à venir à Bangkok

Bangkok que faire

Marché du week-end de Chatuchak