Le Sanctuaire de la Verite

Si vous partez en vacances à Pattaya, il est un temple dont vous ne pourrez absolument pas manquer la visite, c’est le Sanctuaire de la Vérité. Et si vous n’aimez pas trop la ville, le monument en lui même justifie pleinement une visite, juste pour admirer l’un des plus beaux édifices de tout le pays.Le qualifier de temple est semble-t-il abusif, puisqu’il n’est pas consacré à une religion (le bouddhisme, majoritaire en Thaïlande) mais constitue plutôt un lieu saint dédié à la spiritualité asiatique dans son ensemble. 

Un édifice récent 

A l’origine de cet édifice hors normes, un homme hors normes lui aussi. Khun Lek Viriyaphan, milliardaire thaï qui dès les années 60 s’est illustré en créant à titre privé des musées de première importance, a lancé en 1981 le vaste chantier du Prasath Satya-thaam, traduction littérale de Sanctuaire de la Vérité, que l’on nomme aussi bien Wang Boran ou Prasat Mai. Ne vous inquiétez pas, c’est la plus spectaculaire des attractions locales, vous n’aurez aucun mal à le trouver à Naklua, au nord de Pattaya.Le site même ajoute à la magie puisque l’édifice de 105 mètres de hauteur et de 4000 m² de superficie est bâti sur une presqu’île transformée en isthme par un petit canal, et semble s’avancer entre la terre, la mer et le ciel.Son créateur n’a pas souhaité ajouter un temple de plus aux 40000 qui rivalisent de splendeur sur tout le territoire thaïlandais. Le Sanctuaire n’est pas dédié à Bouddha ou au panthéon Hindou, il se veut une synthèse et un vibrant hommage à toutes les religions qui ont inspiré la culture thaï. Les influences du Cambodge avec le style khmer, de l’Inde avec ses centaines de divinités, de la Chine et son bouddhisme teinté du culte des ancêtres, et évidemment des temples thaï avec leurs toits aux multiples pagodes, tout se mélange en un syncrétisme unique au monde.Voilà, en quelque sorte, une cathédrale du 21ème siècle, toujours en construction, puisque la fin des travaux est prévue pour 2025. Tant que vous y serez, réservez une visite guidée. D’un part cela vous permettra de bien comprendre tous les symboles présents, d’autre part c’est ainsi que vous pourrez admirer le travail exceptionnel des 250 artisans présents sur le site chaque jour. Leur minutie, leur dextérité avec le ciseau à bois, et la simplicité apparente avec laquelle ils transforment les matériaux bruts en oeuvres d’art sont fascinantes.

Une architecture remarquable 

Principalement construit en bois de teck, ce bois foncé aux teintes rougeoyantes très utilisé en Asie, sans vis ni clous, le Sanctuaire de la Vérité est avant tout une prouesse technique qui met en avant les savoir-faire ancestraux qui ont fait naître la singularité architecturale thaï. L’édifice est conçu en quatre gopura, des nefs, dirigées vers les quatre point cardinaux, recouvertes de 6 niveaux de toitures en pagode. Les 4 flèches latérale des nefs symbolisent les éléments, la terre, l’air, le feu et l’eau et chacune d’elles est consacrée à une tradition bien précise. L’ensemble impressionne par le fourmillement, et le mot est faible, de représentations. Ici pas d’espace vierge. Chaque paroi, chaque parcelle d’espace est sculptée ou occupée par quelque statue de Vishnu qui en cache toujours d’autres. Vous y verrez des représentations très précises du Mahabharata et la Bhagavad-Gita, les deux récits fondateurs des religions brahmaniques à l’origine des cultures khmères et indiennes, des Bodhisattvas (incarnations de Bouddha) vénérés par les chinois, des êtres surnaturels mi-homme, mi-bête, en bref, tout un imaginaire auquel vous êtes totalement étranger. L’impression générale qui se dégage de l’ensemble se traduit toujours de la même façon dans les guides touristiques, que les temples soient indiens, khmers ou thaï, on parle de sculpture qui évoque la dentelle.La visite du site en lui même prend largement 2 heures pour avoir le temps d’admirer les incroyables détails de chaque voûte, chaque alcôve, chaque cintre, chaque rosace et de se laisser inspirer par l’atmosphère unique de ce bien nommé sanctuaire.Si vous choisissez de faire une visite guidée, vous pourrez entrevoir toute la somme d’érudition qui a été nécessaire à l’édification de ce lieu sacré. Cela vous permettra sans doutes d’approcher d’un peu plus près ce que nous nommons de façon générique, et sans trop savoir de quoi on parle, la spiritualité asiatique et d’observer le décalage flagrant avec le mode vie débridé de Pattaya.Ajoutez à cela que deux fois par jour vous pourrez assister à un spectacle de danse traditionnelle ou d’arts martiaux, et vous n’avez plus aucune raison de ne pas vous laisser tenter par la visite du Sanctuaire de la Vérité. 

Ces articles pourraient également vous intéresser

Jomtien à Pattaya 

Que faire à Pattaya 

Beach road Pattaya

Walking street de Pattaya

Laissez-vous inspirer !

Découvrez nos Apps
Rejoignez-nous

Réservation
0892 58 61 32
35cent/min+prix de l'appel Politique de confidentialité
Fermer
Besoin d'aide ?
Homepage Où partir en vacances On part où ce weekend Que faire Conseils voyageurs Que faire à Paris ce week-end lastminute.com

Le Sanctuaire de la Verite

Si vous partez en vacances à Pattaya, il est un temple dont vous ne pourrez absolument pas manquer la visite, c’est le Sanctuaire de la Vérité. Et si vous n’aimez pas trop la ville, le monument en lui même justifie pleinement une visite, juste pour admirer l’un des plus beaux édifices de tout le pays.Le qualifier de temple est semble-t-il abusif, puisqu’il n’est pas consacré à une religion (le bouddhisme, majoritaire en Thaïlande) mais constitue plutôt un lieu saint dédié à la spiritualité asiatique dans son ensemble. 

Un édifice récent 

A l’origine de cet édifice hors normes, un homme hors normes lui aussi. Khun Lek Viriyaphan, milliardaire thaï qui dès les années 60 s’est illustré en créant à titre privé des musées de première importance, a lancé en 1981 le vaste chantier du Prasath Satya-thaam, traduction littérale de Sanctuaire de la Vérité, que l’on nomme aussi bien Wang Boran ou Prasat Mai. Ne vous inquiétez pas, c’est la plus spectaculaire des attractions locales, vous n’aurez aucun mal à le trouver à Naklua, au nord de Pattaya.Le site même ajoute à la magie puisque l’édifice de 105 mètres de hauteur et de 4000 m² de superficie est bâti sur une presqu’île transformée en isthme par un petit canal, et semble s’avancer entre la terre, la mer et le ciel.Son créateur n’a pas souhaité ajouter un temple de plus aux 40000 qui rivalisent de splendeur sur tout le territoire thaïlandais. Le Sanctuaire n’est pas dédié à Bouddha ou au panthéon Hindou, il se veut une synthèse et un vibrant hommage à toutes les religions qui ont inspiré la culture thaï. Les influences du Cambodge avec le style khmer, de l’Inde avec ses centaines de divinités, de la Chine et son bouddhisme teinté du culte des ancêtres, et évidemment des temples thaï avec leurs toits aux multiples pagodes, tout se mélange en un syncrétisme unique au monde.Voilà, en quelque sorte, une cathédrale du 21ème siècle, toujours en construction, puisque la fin des travaux est prévue pour 2025. Tant que vous y serez, réservez une visite guidée. D’un part cela vous permettra de bien comprendre tous les symboles présents, d’autre part c’est ainsi que vous pourrez admirer le travail exceptionnel des 250 artisans présents sur le site chaque jour. Leur minutie, leur dextérité avec le ciseau à bois, et la simplicité apparente avec laquelle ils transforment les matériaux bruts en oeuvres d’art sont fascinantes.

Une architecture remarquable 

Principalement construit en bois de teck, ce bois foncé aux teintes rougeoyantes très utilisé en Asie, sans vis ni clous, le Sanctuaire de la Vérité est avant tout une prouesse technique qui met en avant les savoir-faire ancestraux qui ont fait naître la singularité architecturale thaï. L’édifice est conçu en quatre gopura, des nefs, dirigées vers les quatre point cardinaux, recouvertes de 6 niveaux de toitures en pagode. Les 4 flèches latérale des nefs symbolisent les éléments, la terre, l’air, le feu et l’eau et chacune d’elles est consacrée à une tradition bien précise. L’ensemble impressionne par le fourmillement, et le mot est faible, de représentations. Ici pas d’espace vierge. Chaque paroi, chaque parcelle d’espace est sculptée ou occupée par quelque statue de Vishnu qui en cache toujours d’autres. Vous y verrez des représentations très précises du Mahabharata et la Bhagavad-Gita, les deux récits fondateurs des religions brahmaniques à l’origine des cultures khmères et indiennes, des Bodhisattvas (incarnations de Bouddha) vénérés par les chinois, des êtres surnaturels mi-homme, mi-bête, en bref, tout un imaginaire auquel vous êtes totalement étranger. L’impression générale qui se dégage de l’ensemble se traduit toujours de la même façon dans les guides touristiques, que les temples soient indiens, khmers ou thaï, on parle de sculpture qui évoque la dentelle.La visite du site en lui même prend largement 2 heures pour avoir le temps d’admirer les incroyables détails de chaque voûte, chaque alcôve, chaque cintre, chaque rosace et de se laisser inspirer par l’atmosphère unique de ce bien nommé sanctuaire.Si vous choisissez de faire une visite guidée, vous pourrez entrevoir toute la somme d’érudition qui a été nécessaire à l’édification de ce lieu sacré. Cela vous permettra sans doutes d’approcher d’un peu plus près ce que nous nommons de façon générique, et sans trop savoir de quoi on parle, la spiritualité asiatique et d’observer le décalage flagrant avec le mode vie débridé de Pattaya.Ajoutez à cela que deux fois par jour vous pourrez assister à un spectacle de danse traditionnelle ou d’arts martiaux, et vous n’avez plus aucune raison de ne pas vous laisser tenter par la visite du Sanctuaire de la Vérité. 

Ces articles pourraient également vous intéresser

Jomtien à Pattaya 

Que faire à Pattaya 

Beach road Pattaya

Walking street de Pattaya