La gastronomie thaïlandaise – spécialités culinaires


Que faire lors d'un voyage en Thaïlande ? Découvrir la cuisine locale ! De renommée mondiale, la cuisine Thaïlandaise vous garantissent un dépaysement total. Soupes, salades, plats et desserts se dévoilent riches en saveurs, souvent accompagnés de lait de coco, coriandre, curry ou piment. Apprenez en plus sur la variété des plats du pays afin de savoir à quelle sauce vous allez être cuisiné durant votre séjour.

L’une des spécialités de la gastronomie thaïlandaise : la soupe

Les soupes sont une constante de la gastronomie locale. Elles sont, comme la majorité des plats de la cuisine thaïlandaise, épicées et accompagnées de bœuf, poulet, porc, crevette ou poisson. Le lait de coco est un élément essentiel de la gastronomie du pays, et il est la base de la tom kha kai. Cette soupe est relevée au piment, à la citronnelle et au gingembre. Autant vous dire, elle vous laissera un souvenir brûlant jusque dans l’œsophage. Dans le nord, vous pourrez déguster la khao soi, une soupe, elle aussi à base de lait de coco et de curry, avec des nouilles aux œufs et des nouilles frites croustillantes. Pour en apprendre encore plus sur tous ces mets, n’hésitez pas durant votre séjour en Thaïlande à vous essayer à un cours de cuisine thaïlandaise, à la Thompson Thai Cooking School, par exemple.

Les salades

Les salades sont une partie intégrante des spécialités de la gastronomie thaïlandaise. Là encore, elles sont la plupart du temps bien relevées. La yam som-o se déguste dans un plat frais, dans la grande majorité des restaurants typiques. Cette salade est composée de pomelo, d’échalote, de cacahuètes, de piment et de crevettes : c’est un vrai régal. Les amateurs de viande optent pour la laab kai ou la yam nuea. La première est préparée avec du poulet à la citronnelle assaisonné de piment et de coriandre, et la seconde est un mélange de bœuf, de concombre avec de la menthe, elle aussi pimentée. Vous l’aurez vite compris, les Thaïlandais aiment les plats bien épicés. Pour goûter à toutes ces salades et bien d’autres, rendez-vous au Nara, qui sert, dans un cadre accueillant à Bangkok, de nombreux mets de la gastronomie locale.

Gastronomie locale - Nourriture emballée dans une feuille de bambou vendue à Bangkok

Gastronomie locale - Nourriture emballée dans une feuille de bambou vendue à Bangkok

Cuisine Thaïlandaise : Les autres plats

On ne peut parler de spécialités culinaires de la gastronomie thaïlandaise sans parler de pad thai ou de curry. Ce sont deux plats essentiels de la cuisine locale. Signifiant « friture thaïlandaise », le pad thai se compose de nouilles sautées avec des légumes ou de la viande. On peut en manger plusieurs fois sans jamais tomber sur le même plat, car il s’accorde en fonction des aliments que le cuisinier a à disposition. Le curry, quant à lui, peut être rouge ou vert, mais, quelle que soit sa couleur, il est souvent bien pimenté. Enfin, dans un registre bien différent, sachez qu’on trouve des insectes frits dans la majorité des marchés, dans les grandes villes comme Bangkok ou Chiang Mai. Déguster des fourmis ou des vers à soie grillés est une expérience à ne pas manquer.

Les desserts thaïs

La Thaïlande n’est pas vraiment connue pour ses desserts. La plupart d’entre eux sont très sucrés, voire chimiques. Le seul qui vaut vraiment la peine qu’on s’en délecte est le célèbre khao niao mamuang. On le prépare avec de la mangue que l’on fait légèrement chauffer. On le sert ensuite avec du riz collant sur lequel on verse du lait de coco. Connu pour être l’une des spécialités culinaires de la gastronomie thaïlandaise, ce mets ne se déguste pas toujours en temps que dessert, mais parfois aussi en repas. Pour finir votre déjeuner ou votre dîner, vous pouvez également vous rabattre sur les fruits, d’une grande variété dans le pays. Mangue, banane, fruit de la passion, fruit du dragon, ananas, carambole, pastèque ou encore le préféré des Thaïlandais, le durian, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Ses articles peuvent vous intéresser :

- Quel budget pour la Thaïlande

- Visiter Koh Samui

- Visiter Pattaya

- Visiter Bangkok

- Visiter Phuket

- Visiter Koh Phi Phi

- Visiter Chiang Mai

Laissez-vous inspirer !

Découvrez nos Apps
Rejoignez-nous

Réservation
0892 58 61 32
35cent/min+prix de l'appel Politique de confidentialité
Fermer
Besoin d'aide ?
Homepage Où partir en vacances On part où ce weekend Que faire Conseils voyageurs Que faire à Paris ce week-end lastminute.com

La gastronomie thaïlandaise – spécialités culinaires


Que faire lors d'un voyage en Thaïlande ? Découvrir la cuisine locale ! De renommée mondiale, la cuisine Thaïlandaise vous garantissent un dépaysement total. Soupes, salades, plats et desserts se dévoilent riches en saveurs, souvent accompagnés de lait de coco, coriandre, curry ou piment. Apprenez en plus sur la variété des plats du pays afin de savoir à quelle sauce vous allez être cuisiné durant votre séjour.

L’une des spécialités de la gastronomie thaïlandaise : la soupe

Les soupes sont une constante de la gastronomie locale. Elles sont, comme la majorité des plats de la cuisine thaïlandaise, épicées et accompagnées de bœuf, poulet, porc, crevette ou poisson. Le lait de coco est un élément essentiel de la gastronomie du pays, et il est la base de la tom kha kai. Cette soupe est relevée au piment, à la citronnelle et au gingembre. Autant vous dire, elle vous laissera un souvenir brûlant jusque dans l’œsophage. Dans le nord, vous pourrez déguster la khao soi, une soupe, elle aussi à base de lait de coco et de curry, avec des nouilles aux œufs et des nouilles frites croustillantes. Pour en apprendre encore plus sur tous ces mets, n’hésitez pas durant votre séjour en Thaïlande à vous essayer à un cours de cuisine thaïlandaise, à la Thompson Thai Cooking School, par exemple.

Les salades

Les salades sont une partie intégrante des spécialités de la gastronomie thaïlandaise. Là encore, elles sont la plupart du temps bien relevées. La yam som-o se déguste dans un plat frais, dans la grande majorité des restaurants typiques. Cette salade est composée de pomelo, d’échalote, de cacahuètes, de piment et de crevettes : c’est un vrai régal. Les amateurs de viande optent pour la laab kai ou la yam nuea. La première est préparée avec du poulet à la citronnelle assaisonné de piment et de coriandre, et la seconde est un mélange de bœuf, de concombre avec de la menthe, elle aussi pimentée. Vous l’aurez vite compris, les Thaïlandais aiment les plats bien épicés. Pour goûter à toutes ces salades et bien d’autres, rendez-vous au Nara, qui sert, dans un cadre accueillant à Bangkok, de nombreux mets de la gastronomie locale.

Gastronomie locale - Nourriture emballée dans une feuille de bambou vendue à Bangkok

Gastronomie locale - Nourriture emballée dans une feuille de bambou vendue à Bangkok

Cuisine Thaïlandaise : Les autres plats

On ne peut parler de spécialités culinaires de la gastronomie thaïlandaise sans parler de pad thai ou de curry. Ce sont deux plats essentiels de la cuisine locale. Signifiant « friture thaïlandaise », le pad thai se compose de nouilles sautées avec des légumes ou de la viande. On peut en manger plusieurs fois sans jamais tomber sur le même plat, car il s’accorde en fonction des aliments que le cuisinier a à disposition. Le curry, quant à lui, peut être rouge ou vert, mais, quelle que soit sa couleur, il est souvent bien pimenté. Enfin, dans un registre bien différent, sachez qu’on trouve des insectes frits dans la majorité des marchés, dans les grandes villes comme Bangkok ou Chiang Mai. Déguster des fourmis ou des vers à soie grillés est une expérience à ne pas manquer.

Les desserts thaïs

La Thaïlande n’est pas vraiment connue pour ses desserts. La plupart d’entre eux sont très sucrés, voire chimiques. Le seul qui vaut vraiment la peine qu’on s’en délecte est le célèbre khao niao mamuang. On le prépare avec de la mangue que l’on fait légèrement chauffer. On le sert ensuite avec du riz collant sur lequel on verse du lait de coco. Connu pour être l’une des spécialités culinaires de la gastronomie thaïlandaise, ce mets ne se déguste pas toujours en temps que dessert, mais parfois aussi en repas. Pour finir votre déjeuner ou votre dîner, vous pouvez également vous rabattre sur les fruits, d’une grande variété dans le pays. Mangue, banane, fruit de la passion, fruit du dragon, ananas, carambole, pastèque ou encore le préféré des Thaïlandais, le durian, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Ses articles peuvent vous intéresser :

- Quel budget pour la Thaïlande

- Visiter Koh Samui

- Visiter Pattaya

- Visiter Bangkok

- Visiter Phuket

- Visiter Koh Phi Phi

- Visiter Chiang Mai