Avis voyageurs - Bali

Bali est une destination qui fait rêver les touristes du monde entier. Charlotte nous livre ses impressions sur son voyage là-bas. Découvrons Bali avec elle...

1 – Qu’est-ce qui t’a poussée à choisir cette destination ?

En fait, j’ai vécu en Australie pendant plusieurs mois et nous avions envie de vacances avant de rentrer en France. C’est très avantageux au niveau des vols depuis Sydney. J’avais toujours rêvé d’une destination paradisiaque. Et puis j’avais de nombreuses autres raisons, notamment le fait que je ne connaissais pas du tout l’Asie. L’Australie était un terrain relativement familier, j’avais envie d’un vrai dépaysement.

2 – Est-ce que tu t’es documentée avant de partir ? Si oui, comment ?

Un petit peu mais pas beaucoup. C’était surtout en discutant en Australie avec des gens qui y étaient allés. En fait, on a rencontré pas mal de gens qui revenaient de Bali et qui nous ont raconté plein de belles choses sur cette destination de rêve. Bien entendu, on a aussi fouillé les blogs, les sites de voyage, les forums…

3 – Es-tu du genre à tout prévoir à l’avance (change de monnaie avant de partir, cartes, etc...) ?

Non. Nous avions réservé les hôtels pour ne pas avoir de mauvaise surprise, et bien évidemment les vols pour arriver à destination. Tout le reste a été organisé sur place.

4 – Une fois sur place, qu’est-ce qui t’a le plus séduite ?

Le dépaysement ! Ce voyage n’a rien à voir avec ce que j’avais pu faire auparavant, l’ambiance est si particulière. C’est tout bête, mais rien qu’à l’aéroport, les décors sont typés asiatiques avec des statues et des fontaines somptueuses, on sent tout de suite que c’est un autre continent.

5 – Quel a été ton programme sur place ?

On avait divisé nos 15 jours en deux semaines bien distinctes. Pour la fin du séjour, nous avions prévu quelques jours dans un hôtel un peu luxueux, mais les 10 premiers jours ont été consacrés aux visites et à la découverte. On a commencé par Kuta qui est la capitale touristique, nous avons passé trois nuits là-bas. C’est là que nous avons fait les courses pour rapporter des souvenirs. Le hic c’est que la ville souffre de son côté trop touristique, tout le monde fait du business et on est harcelé par les rabatteurs en tous genre.

C’est quand même un endroit très sympathique avec une immense plage réputée pour ses couchers de soleil. C’est une coutume locale, tout le monde va voir le coucher de soleil en famille et reste là, contemplatif… On s’est essayé au surf sans instructeur, nous et notre planche seules face à l’océan. Je garderais le souvenir de belles gamelles mais aussi de joyeuses rigolades. C’est également là que l’on trouve de bons restaurants et où on peut faire la fête. Cela ne nous a pas concernées. On est parties dans la région d’Ubud, une ville qui s’enfonce un peu plus dans les terres. Là, changement de décor…

La végétation est luxuriante, très tropicale et au milieu de tout ce vert, des temples, des lieux de culte à foison perdus dans la nature. Certains étaient vides d’autres non, il y en avait partout. C’est là que nous avons rencontré un chauffeur de taxi excellent qui, sur deux jours, s’est transformé en guide local, en nous proposant des visites de temples et de commerces intéressants. Par exemple, nous avons visité une plantation de café. Le café, là-bas n’a pas le même gout qu’ici. Ils proposent toutes sortes de café aromatisés (au piment, à la vanille etc…). Pour l’occasion, nous avons goûté le café kopiluac. A l’origine de ce café, un petit animal qui s’appelle le luac. Celui-ci mange les grains de café, les défèque et on se sert de ces petites crottes comme de grains de café, ça a un goût particulier, plutôt bon, intéressant en tous cas.

Lors de notre passage dans la ville d'Ubud, nous étions assez surprises par l'agitation ambiante sans trop comprendre pourquoi. Puis notre chauffeur nous a expliqué que nous arrivions pile pour le mariage du Roi d'Ubud. Une chose qui n'arrive que très rarement et nous avions donc beaucoup de chance de nous y trouver ! Du coup nous avons vu des centaines de balinais (surement des personnages importants dans leurs beaux habits de fêtes) défiler le long des rues jusqu'au Palais où avait lieu le mariage. C'était un magnifique spectacle au rythme de la musique traditionnelle. Les femmes étaient vraiment très belles et très distinguées. Pour l'occasion la ville était décorée de nombreux panneaux en polystyrène  très colorés présentant au Roi les félicitations de son peuple. Ces panneaux sont offerts par des entreprises (locales ou bien internationales comme des compagnies aériennes). Selon nous, tous ces panneaux faisaient un peu kitch et étaient légèrement encombrants, mais les balinais avaient l'air d'en raffoler. Bref nous sommes arrivées là par hasard mais nous avons assisté à un beau spectacle !

A voir impérativement à Ubud, la Monkey Forest, c’est très touristique mais le spectacle vaut le détour. Il s’agit d’une forêt où des centaines et des centaines de singes tout mignons (pour les petits car les gros font peur) viennent à notre rencontre, surtout les petits qui grimpent sur les touristes sans aucune peur, c’est vraiment trop mignon. Il y a évidemment des locaux qui te vendent des bananes pour pouvoir attirer les singes pour prendre des photos. Les plus gros singes peuvent être agressifs, ils peuvent mordre et ils sont chapardeurs, il faut faire attention à son appareil photo, mais qu’est-ce qu’on a rigolé !

Ensuite, notre chauffeur nous a emmenées voir le volcan Batur qui offre une incroyable vue panoramique. Il a fallu grimper pas mal pour y arriver mais ça valait le coup on a mangé dans un superbe restaurant (pas cher du tout) avec une vue magnifique sur le lac et le volcan. Nous avons eu tout le loisir d’admirer les rizières en terrasse, ponctuées de palmiers. Notre super guide nous a emmenées voir les meilleurs spots panoramiques, c’était une chance de l’avoir, il était adorable et il nous racontait plein d’histoires…

Et on a continué les visites. Les temples se succédaient, plus ou moins grands mais toujours fleuris, parfois on dirait de véritables jardins aménagés. Il est arrivé que l’on visite sous le déluge, les pluies tropicales sont impressionnantes. Autour de certains temples on peut trouver des douves où les locaux vont se baigner pour se purifier.

Pour entrer dans les temples il faut cacher ses jambes, pas de short, ni de jupe. On trouvait par conséquent de nombreux vendeurs à la sauvette qui proposaient des paréos pour les femmes. Ensuite, on a quitté à regret Bali pour nous rendre sur les iles Gili, en particulier sur l’île principale de Gili Trawangan. Nous avons dû y aller en bateau et passer encore par notre fabuleux chauffeur qui nous a dégoté des places sur un ferry qui met deux heures à se rendre sur l’île. Attention, certains bateaux mettent plus de six heures pour faire le même trajet, ne vous faites pas avoir.

Nous sommes parties sur l’île (que nous n’avions pas prévue dans notre itinéraire) pour deux jours. Ce sont d’autres touristes à Bali qui nous ont conseillé ce spot. On y a enfin trouvé des plages paradisiaques. L’île est toute petite et interdite aux moteurs, on s’y déplace à pied, à vélo et en carriole avec des poneys ou des ânes. C’est très zen, tu peux faire le tour à pied, en une heure et demie.

Les plages de rêve sont serties de restaurants et de bars élégants avec des petits canapés en bois, on pouvait passer de la baignade au luxe des terrasses, c’était magnifique. Nous avions réservé un hôtel sur l’ile, plutôt une guest house qui proposait 10 chambres au maximum. Nous avons trouvé le service impeccable, les propriétaires étaient aux petits soins et les  chambres étaient superbes. C’est un très bon souvenir, mieux qu’à Kuta. On a bien profité de la plage, nous n’y sommes restées que deux jours mais je conseille aux gens de rester plus longtemps. Boire dans des noix de coco les pieds dans l’eau c’est top !

Ensuite on est parties pour notre semaine tranquille dans la zone Nusa Dua qui est la zone touristique de luxe, c’en est hallucinant quand tu te balades sur la plage. Notre hôtel était luxueux (mais moins que d’autres) mais pour le prix c’était fou (15-20€ la nuit)! Nous avions prévu de ne pas trop dépenser mais finalement nous avons passé tout le séjour à manger au restaurant avec des tarifs tellement dérisoires. Les plages étaient très belles, très calmes, et propice aux activités nautiques comme le jet-ski.

Nous sommes allées dans une réserve de dauphins. Pour cela, nous avons pris un bateau pour aller au large rejoindre une structure flottante qui nous permettait de nager avec eux et de les nourrir (ce qui nous a permis de sentir bon le poisson que nous leur donnions à manger) (rires). C’était top !

6 – Dirais-tu de ton voyage qu’il est inoubliable ?

Oh que oui ! On s’est retrouvées parfois dans des situations un peu atypiques qui nous ont fait de bons souvenirs. La gentillesse des locaux nous a vraiment aidées ! Le propriétaire de la guest house d’Ubud s’est gentiment proposé de nous emmener en ville gratuitement. Comme on ne savait pas trop comment faire avec les taxis nous avons accepté son aimable proposition, mais ensuite nous n’avons pas voulu abuser.

7 – As-tu rencontré des problèmes auxquels tu ne t’attendais pas ?

Rien de bien grave, pour rentrer des îles Gili nous ne nous étions pas inscrites sur le bon bateau on a dû marchander et argumenter avec les locaux pour avoir une place. On était en retard sur notre planning et il fallait vraiment qu’on prenne ce bateau. Heureusement tout s’est bien terminé pour nous.

8 – Est-ce que tu as pu aller à la rencontre de la population locale ?

Oui, tout d’abord, notre chauffeur de taxi/guide privé. Nous nous sommes bien attachées à lui, il était tellement adorable. Nous avons essayé d’en savoir plus sur sa vie mais c’était triste parce qu’il était pauvre à un point qui nous était difficile à imaginer. Il nous faisait rire parce qu’il nous disait « Retournez en France pour vous trouver un mari et revenez à Bali pour votre voyage de noces, je m’occuperais de tout », cela nous faisait sourire.

Il y aussi eu les gens chez qui on logeait, et enfin, sur la plage à Kuta un matin on se promenait et tout le monde est venu prendre des photos avec nous, nous étions la curiosité du jour, c’était très sympa.

9 – Sur place quels moyens de locomotion as-tu utilisés et quels souvenirs t’ont-ils laissé ?

Le taxi, avant de trouver notre chauffeur de prédilection, nous avions fait quelques tours en taxi mais il faut absolument marchander parce qu’ils balancent des prix a tout va. C’est le moyen le plus sûr. Au début on voulait prendre des scooters, mais nous y avons vite renoncé car les routes sont souvent ridicules. Pour nous il semble que seul un vélo peut passer, mais eux passent à deux voitures. On a vite laissé tomber l’idée du scooter.

Et puis aussi, nous avons fait un tour en carriole sur les iles Gili. Nous n’étions pas très bien installées mais la balade était vraiment chouette.

10 – Et au niveau de la nourriture, es-tu du genre aventurière qui veut goûter toutes les saveurs locales ?

J’aime goûter local mais tout est très épicé, il faut faire attention au « spicy ». Même si tu demandes du « not spicy », on te sert des plats difficiles à avaler. Un ami nous avait donné deux conseils : aller dans un resto de poisson et fruits de mer à Semanyak, un village de pêcheurs. Là on mange le poisson tout frais pêché, du filet à la table. Pas de set de tables, pas de couvert, on mange avec les doigts. C’est souvent frit et vraiment délicieux. On mange les pieds dans le sable, éclairé a la bougie, une expérience géniale.

L’autre conseil de notre ami c’était de tester un petit marché local qui n’existait pas dans les guides. Notre cher chauffeur de taxi a été surpris que nous lui demandions d’aller là-bas. C’était un petit marché destiné aux locaux et pas du tout aux touristes, nous étions immergées dans la civilisation balinaise. On a mangé des beignets à la viande ou au poisson, des jus de fruits exotiques fabuleux (impossible de me souvenir des noms de ces fruits fabuleux) on a aussi goûté du jus d’avocat avec du chocolat dedans, c’était très épais, je ne suis pas certaine d’avoir fini mon verre mais c’était délicieux et très original.

Notre ami qui avait vécu à Bali nous avait recommandé de tester le « martabak », une sorte de tortilla aux légumes, à la viande et à la patate, le tout assez épicé et très consistant. Impossible d’en trouver sur les marchés traditionnels, mais notre super chauffeur de taxi nous a emmenées sur le bord d’une route dans un petit stand qui ne payait pas de mine et nous avons pu goûter cette délicieuse spécialité.

11 – Si tu devais résumer ton voyage en une phrase ce serait… ?

Dépaysant et atypique. Pas mal de français y vont, d’ailleurs un balinais nous a parlé de bouillabaisse en français !

Cela pourrait aussi vous intéresser

Trouvez la destination idéale

Suivez-nous sur