Que faire à Marrakech - Visite de la ville rouge

Si au cœur de l’hiver vous souhaitez insuffler un peu de soleil à votre vie, n’hésitez pas et réservez vite un week-end pour Marrakech ! Riche d’une histoire millénaire, la noble ville impériale marocaine est la capitale touristique du pays. A l’intérieur de ses remparts qui enserrent la ville sur une vingtaine de kilomètres, vous trouverez des bâtiments historiques impressionnants et surtout une âme bien particulière.

700x336_marrakech2
700x336_marrakech2

  La visite de ses monuments vous prendra bien sûr tout votre temps, mais il vous faudra aussi profiter de la douceur de vivre des ryads traditionnels et du sport national qui consiste à marchander tout et n’importe quoi dans les boutiques du Souk. De palais en jardin méditerranéen, par quoi allez-vous commencer ?

Une atmosphère unique

Classée au patrimoine de mondial de l’UNESCO, la Medina de Marrakech est la plus grande du Maghreb. Toutes les couches de la population y côtoient les touristes curieux et vous serez enchanté par ce dédale de ruelles sinueuses qui mènent tantôt à des fontaines tantôt à des ryads mystérieux. L’enceinte de la Médina remonte au 12ème siècle et elle renferme plus d’un secret pour qui saura les découvrir. La mosquée de la Koutoubia est un monument que vous ne pourrez pas manquer, son célèbre minaret se dresse fièrement à 77 mètres du sol pour lancer chaque soir l’appel du Muezzin. De quoi vous mettre définitivement dans l’ambiance de Marrakech. C’est d’ailleurs un salutaire point de repère pour les touristes.

700x336_marrakech9
700x336_marrakech9

La Médersa Ben-Youssef, la plus vieille école coranique de la ville (fondée au 14ème siècle) et, en fait, son université traditionnelle la plus prestigieuse, se visite également. C’est un magnifique exemple du savoir-faire  arabo-andalou avec d’incroyables ornementations en boiseries de cèdre ou en marbre. Autre monument imposant du 16ème siècle, les tombeaux Saadiens, cette nécropole royale qui n’a été redécouverte qu’en 1917. La décoration des trois salles qui composent cet édifice est majestueuse. Le très célèbre sultan qui fit édifier ce lieu de culte, Ahmed el-Mansour el-Dahbi se soucia de n’utiliser que des matériaux nobles tels que l’or et le marbre.

Le Souk et la place Jemaa-el-fna

Le cœur battant de la ville est la place Jemaa-el-fna. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001, cette immense esplanade est noire de monde de jour comme de nuit. A deux pas des souks, elle offre un spectacle bigarré au regard du touriste curieux. Toutes les promenades dans Marrakech débutent et terminent ici, c’est incontestablement la plus célèbre place de tout le Maroc.

700x336_marrakech
700x336_marrakech

Dès le matin, les vendeurs à la criée s’installent avec leurs charrettes débordantes d’oranges à proposer fraichement pressées. Les vendeurs d’eau et les tatoueurs au henné se mêlent au tohu-bohu ambiant. Les scooters, les vélos et les piétons doivent faire attention aux ânes qui tirent avec indolence des carrioles remplies de fruits.

700x336_marrakech6
700x336_marrakech6

  Le soir, la place devient un gigantesque théâtre à ciel ouvert, et les musiciens de rues concurrencent les acrobates qui exécutent pour les passants des figures complexes. Les charmeurs de serpents, eux,  font la gloire de la place Jemaa-el-fna depuis des siècles. Tous les arts y sont représentés, conteurs, astrologue ou danseuses du ventre, tout le monde y trouvera son bonheur, il suffira de se jeter dans la mêlée.

700x336_marrakech8
700x336_marrakech8

Les souks voisins de la place sont pour le moins tout aussi célèbres qu’elle. Dans ses 3000 (!!) ruelles sinueuses si typiquement méditerranéennes, 40000 artisans fabriquent… tout. Chaque souk a sa spécialité : celui des ferronniers, celui du travail du cuir ou même celui  des babouches, partout on vous vendra des produits de l’artisanat local. Le plaisir est dans le marchandage autour d’une tasse de thé, cela peut prendre des heures, mais il serait impoli de ne pas se plier à cet usage local.

700x336_marrakech5
700x336_marrakech5

Des souks vous retiendrez quelques images marquantes, les étincelles d’un fer à souder ou les écheveaux de laine prête à être teintée, mais surtout vous serez imprégné des odeurs capiteuses des épices et du cuir tanné. Une expérience à ne manquer sous aucun prétexte.

Des riads et des jardins

Mais ce qui fait le charme de Marrakech c’est avant tout une certaine idée du luxe et de la douceur de vivre. Dans les riads, les demeures traditionnelles de la ville situées au cœur de la Médina, de hauts murs neutres dissimulent au regard des passants indiscrets de véritables petits îlots de paradis. Tout est conçu pour protéger l’hôte des bruits et de la chaleur de la rue.

700x336_marrakech3
700x336_marrakech3

Une fois passée la porte d’entrée, on parvient dans la cour qui n’est autre qu’un jardin intérieur planté d’arbres et de nombreuses fleurs. On imagine sans peine le bonheur que l’on peut ressentir en sirotant une tasse de thé à la menthe dans un patio ombragé. Tout dans le riad traditionnel est consacré au luxe et au bien-être du visiteur, c’est sans doute pour cette raison que la plus grande partie des riads a été reconvertie en maisons d’hôtes ou en hôtels de luxe pour les clients soucieux de faire une expérience authentique de Marrakech. Les jardins sont aussi une spécialité marrakchi. Qu’il s’agisse de la fameuse palmeraie, et ses 100000 arbres, qui fera l’objet d’une sympathique promenade en calèche, ou des Jardins de Majorelle, vous tomberez sous le charme de ces coins de verdure.

700x336_marrakech4
700x336_marrakech4

Les Jardins de la Menara, par exemple, sont une oliveraie d’une centaine d’hectares avec un ravissant point d’eau central où se reflète un pittoresque pavillon saadien. Quant au Jardin Majorelle, créé dans les années 20 par l’artiste français installé au Maroc dont il porte le nom, c’est un jardin botanique d’un hectare composé de nombreuses espèces de plantes rapportées de tous ses voyages. C’est Yves Saint-Laurent qui rachètera ce domaine et lui redonnera tout son lustre dans les années 60. C’est aujourd’hui un incontournable de Marrakech.

Les spécialités gastronomiques

Vous pourriez ne venir à Marrakech que pour cette raison : manger, dévorer, grignoter, savourer. La réputation de la gastronomie marocaine n’est plus à faire mais nous pouvons quand même vous rappeler quelques spécialités que vous pourrez déguster tout à votre aise.

700x336_marrakech12 (1)
700x336_marrakech12 (1)

  S’il y a un plat inévitable au Maroc, c’est le tajine qui tient son nom du plat dans lequel on fait cuire les ingrédients au four traditionnel, le plus souvent du poulet avec une garniture au choix, par exemple des olives et des citrons confits. Non seulement vous mangerez à Marrakech les meilleurs tajines de votre vie, mais vous ne pourrez pas résister à l’envie de rapporter un plat typique en France. Autre plat très emblématique de la culture locale : la harira, une soupe de tomates, de légumes secs et d’oignons, prévue pour être consommée pendant le ramadan.

700x336_marrakech7
700x336_marrakech7

Mais ne passez à côté du délice de la pastilla, un feuilleté sucré-salé au pigeon, et bien sûr, vous retrouverez le couscous, célèbre dans tout le Maghreb. Enfin, vous pourrez vous régaler de la fameuse « diffa », le « festin » marocain. Elle se compose de cinq plats traditionnels : on commence par des salades de légumes cuits (aubergines, tomates et courgettes en première ligne), on poursuit avec une pastilla, puis des viandes rôties doucement et longtemps et enfin pour le dessert, une pastilla sucrée aux amandes. Inutile de vous dire qu’il vous faudra toute une journée pour digérer si vous mangez une « diffa » pour le déjeuner !  

Informations pratiques à connaître sur Marrakech :