Que faire à Paris le week-end du 25 novembre 2017

Alors bien sûr, le mois de novembre avançant, c’est Noël qui gagne la capitale, les illuminations se succèdent de quartier en quartier, les vitrines des grands magasins sont toujours une source de joie pour les plus jeunes, mais nous avons choisi de ne pas en parler cette semaine.

Non cette semaine, vous emmènerez vos enfants au sommet de la grande Arche de la Défense pour une virée magique, à moins qu’ils ne soient trop petits auquel cas direction le Casino de Paris pour un spectacle de T’choupi.

Pour les adultes, les expositions ne manquent pas, les évènements gratuits non plus, prenez par exemple l’animation autour de la montagne organisée à Saint-Germain des Prés, vous pourrez y skier en plein Paris en famille.
A moins que vous ne préfériez une exposition sur Marlène Dietrich ou sur Gauguin, plus adéquates pour un week-end en amoureux. Côté spectacle vous pourrez aller voir le spectacle de stand up de Kheiron ou participer au Festival Les Inrocks à la Gaieté Lyrique.

Ajoutez à cela les bonnes adresses pour bruncher que nous vous avons réservées, le programme de votre week-end va être vite fait.

Si vous n’êtes pas parisien, pas de panique, réservez-vite un hôtel à Paris pour profiter des joies de la capitale.

Le week-end des enfants

Et si, pour bien débuter ce week-end des enfants, vous les emmeniez dans un lieu d’habitude réservé aux hommes et femmes d’affaires en costumes stricts, nous parlons de la grande Arche de la Défense. Elle ouvre son toit pour offrir des vues spectaculaires à 360° sur la capitale et se dédie aux enfants pour cette fin d’année. Les Magiciels est à la fois une visite instructive, un spectacle de magie et un goûter inoubliable à 110 mètres d’altitude. Dès la montée en ascenseur panoramique jusqu’au 35ème étage, les yeux de vos enfants vont s’écarquiller, la visite pédagogique qui s’ensuit les ravira et Franklin Magic finira de les éblouir avec ses tours de magie interactifs. Le goûter sera l’apothéose juste avant la descente, et vos chers petits seront ravis.

Cette fois c’est un spectacle réservé aux tout petits que nous allons vanter, il se déroule au Casino de Paris et c’est T’choupi, la star des écoles maternelles qui s’y colle. Plus qu’une simple pièce de théâtre, le spectacle tourne autour de la musique puisque T’choupi et ses amis doivent écrire une chanson en un week-end pour la chorale de l’école. Alors tout le monde va s’y mettre, comédiens, enfants dans la salle et leurs parents, en élaborant un spectacle de chant et de danse qui va ravir vos oreilles et faire remuer vos enfants sur leur siège. Tout le monde sortira enchanté de ce « Viens chanter avec T’choupi ».

Enfin, pour les petits et grands enfants (ça peut aller jusqu’à des enfants tellement grands qu’ils sont eux-mêmes parents), une exposition est actuellement à l’affiche du Musée des Arts Ludiques « L’art de DC – L’aube des Super Héros ». En plus des traditionnelles planches de BD et de storyboard des films qui ont été tournés sous la houlette DC Comics, vous aurez l’occasion d’y admirer les costumes originaux du tout premier Superman (Christopher Reeves) ou de la Wonder Woman des années 70 avec son short étoilé. Vous pénétrerez également dans l’univers de Batman, sans doute le plus rentable des héros DC avec de nombreux objets extraits des films de Tim Burton à Christopher Nolan. L’exposition explore les liens entre la mythologie des super héros et la réalité du monde d’aujourd’hui. Passionnant.

Un week-end à Paris entièrement gratuit

Première activité gratuite et pas des moindres : le quartier de Saint-Germain se transforme pendant 4 jours (du 23 au 26 novembre) en véritable station de ski, autrement nommée Saint-Germain des Neiges, place Saint Sulpice. Pour l’occasion, c’est toutes les joies de la Montagne qui s’offrent à vous, des initiations au ski pour les plus jeunes dans le Jardin des Neiges, des spectacles de sauts hallucinants en free style depuis le tremplin Big Air Avis, un spa au pied de l’église Saint Sulpice et de nombreuses dégustations de spécialités de montagne, de la tartiflette à la fondue, en passant par le simple vin chaud à la cannelle. Vous pourrez, en vrac, essayer le fat bike (vélo à roues très épaisses adaptées à la neige), câliner les chiens de traineaux, faire de la luge ou tester le simulateur de ski. Sensations garanties, convivialité aussi ! Toute cela entièrement gratuitement, que demander de plus ?

Le Palais Brongniart (la Bourse) rend un hommage bouleversant à la chanteuse Barbara à l’occasion des 20 ans de son décès, chaque soir, en vidéo mapping sur les murs du bâtiment. Il s’agit de 16 photographies rares prises par les photographes de l’ORTF, sélectionnées par Matthieu Amalric qui a réalisé un splendide biopic sur la Dame en noir. Grâce à une application téléchargeable gratuitement, vous pourrez écouter les commentaires d’Amalric sur chacun des clichés qui lui semblent représentatif d’un moment important de la vie de la star de la chanson française. Si vous n’avez pas d’argent pour acheter un billet pour l’exposition de la Philharmonie sur Barbara, profitez gratuitement des moments de grâce offerts par « Barbara du bout des lèvres ».

La galerie Itinerrance vous ouvre ses portes dans le 13ème arrondissement pour découvrir la nouvelle exposition de Seth « Between Walls » qui réunit une trentaine d’œuvres réalisées par l’artiste pour l’occasion. Globe-trotter infatigable, Seth s’inspire de l’architecture qu’il rencontre pour créer ses immenses panneaux représentant généralement des enfants géants qui prennent tout l’espace des murs et communiquent entre eux. Pour conserver ce regard d’enfant, vous n’aurez aucun mal, vous suivrez ces personnages qui s’échappent du réel pour plonger dans un univers onirique et poétique. Désormais, Seth ne met plus en scène seulement les murs des villes et les toiles, l’exposition présente des sculptures et des installations qui complètent merveilleusement cette exposition gratuite de street art.

Les meilleures expos du week-end à Paris

A la MEP (Maison Européenne de la Photographie), au cœur du Marais, se tient en ce moment une exposition des plus glamour, « Obsession Marlène ». Vous l’aurez compris, il s’agit de plus de 200 clichés de l’une des plus grandes stars du 20ème siècle, comédienne aussi bien que chanteuse (on se souvient de sa voix profonde et rauque, hyper sensuelle). Le collectionneur Pierre Passebon a réuni au cours de sa vie plus de 2000 photographies de l’icône du glamour, et a choisi d’en exposer 200 à la MEP. Il s’agit de clichés réalisés par les plus grands noms de la photographie du 20ème siècle qui ont fait de Lady Marlène un personnage de légende. Jouant en permanence sur l’ambiguïté des sexes, elle fut avec un nombre très restreint d’autres légendes une égérie pour les femmes qui pouvaient s’identifier à la lutte permanente de Marlène Dietrich contre le fascisme et pour l’égalité des sexes.

Autre exposition à Paris, tout autre contexte, la Galleria Carla Sozzani vous présente lors d’une manifestation exceptionnelle le World Press Photo qui s’invite à Paris. Ce concours dont les organisateurs sont basés à Amsterdam fait le tour du monde en 100 villes et 45 pays. Les photos de presse renvoient une image du monde qu’il faut aborder avec les codes nécessaires. Celle qui a été élue meilleure photographie de presse en 2017 a fait beaucoup de bruit puisqu’elle représente l’assassinat en direct de l’ambassadeur de Russie en Turquie par un extrémiste. Alors beau ou atroce ? Ce n’est pas le sujet ont répondu les photoreporters, c’est un acte politique fort, une photo qui ne saurait être « belle » mais puissamment évocatrice. Venez donc vous faire votre propre idée.

Enfin, pour terminer avec les propositions de belles expositions à Paris, rendez-vous dans le cadre grandiose du Grand Palais, l’un des musées-phares de la capitale qui met à l’honneur, en cette fin d’année, l’artiste Paul Gauguin. Le parcours se nomme « Gauguin, l’alchimiste » et donne à voir les multiples talents du célèbre peintre du 19ème siècle qui s’adonnait aussi au dessin, à la sculpture ou à la gravure. Les salles du Grand Palais sont ornées de 230 œuvres qui mettent en lumière les obsessions de ce pionnier de l’art moderne, au travers de la couleur, la matière favorite du Maitre, et des divers procédés techniques utilisés à son époque. Cette expo est idéale pour tous ceux qui veulent approfondir leur rapport à l’œuvre de Gauguin.

Les plus beaux spectacles du week-end

Plus qu’un spectacle, c’est carrément tout un festival que nous vous proposons ce week-end à la Gaité Lyrique, Les Inrocks Festival 2017. Du 23 au 26 novembre ce haut-lieu de la vie parisienne accueille le célèbre magasine qui ouvre un véritable laboratoire culturel où se croisent la musique, le cinéma et la littérature, tout est ouvert au débat. Pour ce qui est de samedi, le concert du soir est complet, mais pas la nuit qui va suivre et qui verra aux platines un DJ set de Franz Ferdinand ou Il Est Vilaine en live. La nuit va être chaude à la Gaité Lyrique, vous n’êtes pas couchés ! Pensez à vous renseigner pour tout le programme du week-end.

Connaissez-vous la salle du théâtre L’Européen, près de la place de Clichy et connaissez-vous Kheiron ? Il est humoriste, acteur, cinéaste, et pour l’occasion, il réinvente le stand up avec son spectacle « 60 minutes avec Kheiron ». 60 minutes pendant lesquels l’acteur se tient au cœur de sa salle (la salle de l’Européen est ouverte à 180°) qu’il ne fait pas éteindre. Tout va se jouer dans l’interactivité avec les spectateurs qu’il interpelle pour se moquer (gentiment mais crûment) de leurs manies qu’il décortique à l’acide. Certes, vous aurez l’impression d’en avoir pris plein la tête, mais qu’est-ce que vous allez rire ! L’humour est trash, tendance noir, la répartie de Kheiron, magistrale, voici une soirée où vous allez découvrir les petites faiblesses de vos contemporains, sans respect des classes sociales ou des appartenances ethniques.

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous vanter les mérites d’un spectacle de… mentalisme (!) qui débute ce dimanche au Café-Théâtre le Soum-Soum dans le 2ème arrondissement. Le show s’appelle « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre cerveau » et il devrait bouleverser pas mal de vos certitudes. C’est le bon plan de ce dimanche, puisque l’entrée n’est pas payante (seules les consommations le sont – 5€ -, et un chapeau circulera pour l’artiste mais personne ne vous oblige à donner). Au fil de cette conférence-spectacle, vous allez remettre en question les capacités insoupçonnées de votre cerveau et l’étendue de vos outils perceptifs et cognitifs. Le conférencier, Andrea Redavid, a été finaliste du Concours du Nostradamus d’Or qui récompense les meilleurs mentalistes européens. Allez-y c’est bluffant !

Les meilleurs restaurants pour ce week-end

Et si pour bien commencer le week-end, on faisait un petit tour dans le toujours charmant 9ème arrondissement de Paris pour découvrir ou redécouvrir une adresse formidable, le Cadet XIV (situé dans la rue éponyme) ? Logé dans les 4 étages d’un très bel hôtel particulier, ce lieu aux multiples usages (restaurant, location de salle, bar branché) vient d’ajouter à sa carte un brunch succulent qui sera une bonne idée pour votre week-end en famille ou entre amis. Pour la modique somme de 29€, vous pourrez déguster des boissons chaudes, des fruits pressés (oranges/pamplemousses) et de délicieuses viennoiseries à volonté, auxquelles vous ajouterez des œufs brouillés avec leur potatoes, des burgers au cheddar délicieux, des bagels au saumon ou des salades Caesar copieuses. Pour le dessert, vous aurez le choix entre des pancakes, une salade de fruits frais ou un milk-shake. Le petit plus ? Au premier étage, l’espace enfants est dédié à la mini table de ping pong ou au grand babyfoot, et autres jeux de société et livres de coloriage. Vos enfants seront ravis et vous aussi !

Et maintenant une adresse aux spécialités bien françaises qui a ouvert ses portes aux Abbesses il y a quelques mois et dont le succès ne se dément pas, nous parlons ici des « Fils à Maman Abbesses ». Comme son nom l’indique, la carte joue sur la nostalgie des plats de notre enfance. Ainsi on pourra déguster des coquillettes au jambon revisitées et nommées pour l’occasion « risotto de coquillettes au chorizo et son filet trop mignon en croute », avouez que ça a de la gueule. Mais vous pourrez aussi retomber en enfance devant des plats familiaux en cocotte, un os à moelle (miam !) ou de simples cordons bleus, mais attention, ici tout est fait maison avec des produits frais de saison. A ne pas manquer, le brunch qui, s’il s’avère régressif (nutella, Petit Lu, bananes et chantilly), est un véritable régal pour les amateurs, vous pourrez bien entendu compter sur du salé sous forme de clubs sandwiches, de burgers ou même de steak, selon votre appétit.

Si vous choisissez de vous promener dans le 10ème arrondissement et que vous ne savez plus choisir parmi les nombreux restaurants à Paris, voici une petite adresse, certes pas confidentielle (difficile d’être confidentiel quand on est situé au cœur du quartier Sainte-Marthe, l’un des sponsors officiels de la fête dans la capitale), mais originale. Le bar-restaurant Palissade a un chef d’origine japonaise, épaulé par un second breton, sa patronne quant à elle est polonaise et la jeune fille qui réalise les merveilleux cocktails que vous allez engloutir est mexicaine. Vous avez dit patchwork ? Oui, c’est bien le mot ! Vous y dégusterez des plats originaux, souvent sous forme de tapas, avec des produits traditionnels (comme le foie gras poêlé), une salade de poulpe mémorable, des aubergines (elles aussi poêlées) à consommer sans modération. A signaler : le dimanche, ce n’est pas un mais deux brunchs qui sont proposés dans une formule à moins de 20€ (difficile de trouver un meilleur rapport qualité-prix). L’un est d’inspiration nippone, l’autre bretonne, mais quel que soit votre choix les plats sont originaux et les produits de toute première fraicheur.

Visiter Paris par arrondissement :