Que faire à Paris ce week-end

Que faire à Paris le week-end du 17 juin 2017

Il fait tellement chaud en cette moitié du mois de juin que nous avons sélectionné pour vous de multiples activités en extérieur, de la séance de yoga à la visite de la France Miniature en passant par la piscine découverte qui n’attend que vous dans le 13ème arrondissement. Sinon, beaucoup d’expositions, quelques pièces de théâtres, un zoo et un marché solidaire s’offrent à vous pour ce week-end à Paris. Entre les tenues de Dalida et la vie secrète des dragons au Parc des Expositions qu’allez-vous choisir ? Si vous n’habitez pas Paris, mais que toutes ces activités vous font envie, n’hésitez pas à réserver un hôtel à Paris.

Un peu de gratuité

Pour débuter cet article, ainsi que votre week-end, pourquoi ne pas participer à la Journée Internationale du Yoga qui se tiendra ce samedi au parc de la Villette. C’est gratuit. Toute la matinée est dédiée à cet art millénaire qui a conquis l’occident depuis bien longtemps et apporte bien-être et sérénité à ses afficionados. De 9 heures à 11 heures, vous pourrez pratiquer les postures au son de la musique classique indienne, bien évidemment, avec les quelques autres milliers de personnes présentes, et vous participerez à une méditation collective pour finir et bien attaquer votre week-end avec une peau neuve.

Parmi les nombreuses expos gratuites qui auront lieu à Paris en cette mi-juin, il en est une qu’il ne faut pas manquer car elle s’achève mercredi prochain. Il s’agit de l’exposition « Les amants magnifiques » qui, en une trentaine de clichés, tous plus somptueux les uns que les autres, nous donne à voir (brièvement et partiellement bien sûr) l’histoire d’amour qui a uni deux mythes du cinéma français, Romy Schneider et Alain Delon. Ils étaient beaux, riches, jeunes, et ils s’aimaient. Chaque image donne à voir une part de leur mythologie, un bout de leur intimité, un cliché.

Et si le temps était venu pour vous de découvrir le Marché des Grands Voisins ? Installé dans le 14ème arrondissement sur l’immense site d’un ancien hôpital, ce lieu éphémère a été récupéré par plusieurs associations qui en ont fait un magnifique lieu de vie et un laboratoire urbain d’idées neuves. Pour ce dimanche, si vous ne savez que faire, direction à deux pas de la place Denfert-Rochereau pour participer au grand marché solidaire zéro déchets qui s’y tiendra. Le lieu idéal pour chiner, bien sûr, changer votre déco ou les jouets de vos enfants, mais aussi pour participer à un bal, découvrir des objets d’artisanats et assister à un concert. Une journée bien remplie…

Et pour les enfants

Attention à cet évènement, vos enfants vont vous adorer. Rendez-vous ce week-end au Parc des Expositions de la Porte de Versailles pour faire fleurir leur imaginaire en visitant le pays des dragons, Dragonland. Dans cette expo surdimensionnée, vous saurez tout sur l’univers de ces immenses lézards volants, leurs origines, leurs pouvoirs et leur folklore. Sur 4000 m² vous aurez le plus vaste aperçu de l’histoire de ces animaux mythiques que l’on retrouve dans toutes les histoires quelles que soient les civilisations. Le clou de l’exposition : trente dragons animés de taille réelle (aussi réelle que l’imagination dont ils sortent) aux écailles multicolores vont impressionner toute la famille.

Et si, pour une fois, on sortait de Paris avec les petits ? A seulement 10 minutes en voiture de Versailles se trouve un site vraiment intéressant pour les plus jeunes, la France Miniature. Vous rêvez de découvrir notre beau pays sans avoir les moyens de partir l’explorer chaque semaine, cette incroyable installation est faite pour vous. Dans ce parc paysager de 5 hectares, vous retrouverez tous les monuments les plus marquants et les paysages typiquement français. Les volcans d’Auvergne, les châteaux de la Loire, le village de Saint-Emilion ou le Théâtre d’Orange ne sont que quelques exemples des multiples merveilles à découvrir. Pour vos enfants c’est le top absolu dans la mesure où de nombreuses installations ludiques ponctuent le parcours, comme le lancer de poids à Fort Boyard ou la fabrication d’un tonneau. Non seulement vos chers petits vont être ravis, mais ils vont en redemander.

Vous connaissiez peut-être l’ancien Zoo de Vincennes, on le trouvait un peu petit mais pittoresque. Entre temps, il a été entièrement repensé et offre désormais 15 hectares de vie animale en semi-liberté à tous ses visiteurs. Scindé en « biozones » (Europe, Amazonie, Sahel-Soudan etc.), celui que l’on nomme désormais le Parc Zoologique de Paris propose aux enfants de rencontrer plus de 1000 animaux, des singes, des lamantins, des girafes, des serpents de toutes sortes ou encore des loutres. Plusieurs visites guidées ou animations sont proposées pour les tout-petits, comme par exemple d’accompagner un soigneur pour se rendre compte du travail que cela représente ou encore de prendre le petit déjeuner en compagnie des girafes, comme en Tanzanie. Renseignez-vous sur les multiples activités du parc.

Des expositions

Une exposition se distingue en ce moment dans la capitale, celle qui se déroule au Palais de la Porte Dorée, « Ciao Italia, un siècle d’immigration et de culture italiennes 1860-1960 ». Elle retrace le parcours de ces immigrants qui fuyaient la toute jeune République italienne pour tenter leur chance en France. Ils n’ont pas toujours été bien accueillis et de nombreux ouvrages de référence peuvent s’ajouter à la visite de cette exposition qui remet les pendules à l’heure. L’expo met en avant les heurts et les passions suscités par cette arrivée d’une population qui fut longtemps pauvre et précaire, mais aussi les apports de ces migrants au niveau culturel ou culinaire. En préambule, avant de vous rendre dans le 12ème arrondissement, relisez « Les Ritals » de Cavanna.

Parmi les expositions à Paris, rendez-vous au Musée de la Mode, le Palais Galliera, où se tient actuellement une exposition phare sur la célèbre chanteuse populaire Dalida et sa garde-robe. Cela sera pour vous l’occasion de mesurer à quel point la star maitrisait son image et son apparence, aussi bien à la scène qu’à la ville. En quelque 209 pièces magnifiques, vous aurez l’impression de mieux connaitre cette artiste qui a fasciné les foules et provoqué aussi le rejet et les quolibets. Au fil de ces robes, vous discernerez mieux la personnalité de cette artiste hors du commun qui a tout tenté en matière de mode, des tenues de grands créateurs à ses tenues de scène, toutes en plumes et paillettes.

Installé dans un bel hôtel particulier du 16ème siècle au cœur du quartier du Marais, le Musée Cognacq-Jay ressuscite pour le 18ème siècle vénitien dans son expo « Sérénissime ! Venise en fête, de Tiepolo à Guardi ». Au siècle des Lumières, Venise est en déclin économique, elle n’est plus le principal port de la Méditerranée, mais son peuple continue d’y faire la fête comme si les problèmes n’existaient pas. C’est, paradoxalement, l’âge d’Or de la Cité des Doges où l’on vient au Carnaval comme en pèlerinage. L’exposition donne à voir une quarantaine de tableaux de célèbres peintres de l’époque, montrant aussi bien les déguisements extravagants des belles dames de jadis que les représentations de commedia dell’arte si populaires.

Quelques belles promenades

Vous ne savez plus où emmener vos enfants en promenade le week-end, vous avez l’impression d’avoir fait tout ce qu’il y a à faire à Paris ? Pourquoi ne pas partir à la découverte du parc André Citroën dans le 15ème arrondissement… Ces 14 hectares d’espaces verts ont plus d’une corde à leur arc. Si vous venez tôt le matin, vous profiterez d’un tour dans le ballon météorologique qui jauge l’air de la capitale à 150 mètres de haut (c’est payant), plus tard dans la journée se seront les quelques 120 jeux d’eau qui retiendront votre attention, tandis que les enfants profiteront de l’un des espaces de jeux les plus sympas de Paris, le parcours « Là-haut », tout de bois et de cordes qui enthousiasmera les plus aventureux.

Connaissez-vous, au cœur de Montmartre, le square Jean Rictus, aux Abbesses ? Non ? Etrange, tandis que le « Mur des je t’aime », bariolé de graffitis sur une quarantaine de m² tend de plus en plus à symboliser l’amour dans la « ville de l’amour ». Pour réaliser cette fresque, les artistes ont recueilli en 2000 quelques 311 façons de dire « je t’aime » dans plus de 250 idiomes. Pour ce faire, ils ont fait le tour de nombreuses ambassades et ont glané, en plus des classiques chinois, russe ou allemand, des dialectes plus mystérieux comme le yiddish, le catalan, le kurde ou encore l’innuktitut. L’œuvre a pour but de fédérer tout le monde autour de cette simple proposition « je t’aime », comme réponse universelle.

Il fait très chaud en ce mois de juin 2017, alors si vous vous promenez dans les rues parisiennes, vos pas vous porteront peut-être jusqu’à une piscine pour vous rafraichir. Auquel cas, assurez-vous que celle-ci ait un bassin extérieur où vous pourrez poser votre serviette pour enfin parfaire votre bronzage obtenu de haute lutte aux terrasses des cafés. Plusieurs piscines parisiennes jouissent de ce luxe extrême, citons par exemple celle de la Butte aux Cailles qui vous propose la bagatelle de deux bassins dehors. En plus, phénomène unique dans la capitale, les bassins sont remplis à partir de l’eau d’un puit artésien situé sous la butte. Qu’est-ce que vous attendez ?

Des spectacles

Nous avons quelques pièces de théâtre à vous recommander cette semaine, et deux d’entre elles se jouent au Théâtre de la Contrescarpe, promis nous n’avons aucun intérêt dans le comité de sélection des spectacles !

Le premier spectacle est à destination des adultes. Il s’agit de la pièce « Et pendant ce temps Simone veille », une œuvre évidemment féministe, très bien écrite, qui a l’art de faire rire avec des sujets grave. Sur scène, trois générations d’actrices confrontent leurs expériences de la vie, les femmes des années 50, leurs filles dans les années 70 et leurs petites filles dans les années 90 pour en arriver à se confronter au présent. Sous forme de franche rigolade, le spectacle vous offre la chance de vous poser des (bonnes) questions sur la place de la femme dans notre société.

Toujours au très prolifique Théâtre de la Contrescarpe, un spectacle pour enfants cette fois, il ne faudrait pas oublier nos chères têtes blondes. Les enfants de 4 à 11 ans vont s’amuser franchement des aventures de ce magicien un brin maladroit qui a fait disparaitre par mégarde tout un orchestre. Au fil de ce spectacle interactif, les spectateurs devront tenter d’aider le malheureux prestidigitateur à retrouver ses violons, guitares et hautbois. La magie le dispute à l’humour pendant l’heure que dure le show pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Ce n’est pas souvent que nous vous recommandons une comédie de boulevard, ce genre typiquement français un peu galvaudé, mais là, déplacez-vous cela mérite le détour. Rendez-vous au Théâtre Antoine pour assister à une représentation de Fleur de Cactus, comédie échevelée qui joue sur tous les clichés du genre, portes qui claquent, maitresse envahissante, secrétaire médicale se faisant passer pour l’ex, etc… Jusque-là, me direz-vous, qu’est-ce qui mérite le déplacement ? On vous répondra tout net que c’est l’interprétation absolument fabuleuse de la grande Catherine Frot, brillante en assistante dentaire dévouée à son infidèle de patron. Courrez-y !

Des restaurants

Il faut toujours un restaurant asiatique dans notre sélection parmi tous les restaurants à Paris, et celui-ci fait partie des plus célèbres de la capitale. Le Blue Elephant, au 43 rue de la Roquette, est le restaurant thaïlandais à la mode actuellement. On vient pour la qualité de ses plats, salade de papaye au citron vert et curries de tous ordres (attention aux épices pour les palais les plus délicats), mais aussi et surtout pour cette ambiance absolument exotique, loin du cadre habituel. Ici on se perd dans la jungle des bambous, on passe de loggia en mezzanine, on traverse un pont pour se laisser bercer par la cascade. Rien que pour ça, allez-y !

Un nouveau spot dans le 18ème arrondissement ? Bon d’accord, le restaurant a ouvert en février 2017 mais il nous a fallu tout ce temps pour le découvrir, et quelle belle découverte. Le Café Pimpin de la rue Ramey vous permet de bruncher en terrasse à des tarifs plus qu’abordables. Ici vous pourrez savourer aussi bien des huitres qu’un simple œuf à la coque, des espèces de paninis fabuleux, les toasties qui peuvent se décliner au jambon à la truffe et cheddar ou à la truite fumée au raifort. Et ce ne sont pas les spécialités sucrées pour les plus gourmands qui manquent. Un granola kiwi-banane, des tartines de confiture maison, et des gâteaux aux carottes moelleux vous y attendent.

 

Enfin, une dernière adresse qui est à Saint-Ouen, cette sorte d’annexe du 18ème arrondissement. Qui croirait que dans les rues qui longent la mairie de Saint-Ouen on peut trouver un restaurant bistronomique qui, pour une fois, mérite cette appellation ? Eh bien, faites l’expérience du Ripailleur, un excellent spot aussi bien pour une fête entre amis que pour une réunion familiale. Ici dans un cadre industriel à la mode, on déguste une carte d’une fraicheur extrême composée de seulement 3 propositions pour chaque plat. Trois entrées, trois plats (une viande, un poisson, un plat végétarien) et seulement deux desserts la composent, mais quelle extase gustative ! Ici, on peut déguster en entrée un œuf mollet accompagné de sa mousse de maïs et parsemé de foie gras ou encore un carré de porcelet déglacé au jus de viande avec sa purée maison réellement exceptionnelle. Le tout à des tarifs franchement abordables, la formule permettant de choisir la taille des plats que l’on commande, petit ou grand format. Attention, ma carte se renouvelle très souvent pour le plus grands bonheur des convives. Pour les gourmands, le vacherin aux fraises, leur dessert star, est incontournable.

Visiter Paris par arrondissement :